UN PEU D'HISTOIRE

Villa-Latta, petite bourgade gallo-romaine, doit sa célébrité depuis le XIIIème siècle à la découverte des tombeaux de Saint Maximin et de Sainte Madeleine.

Selon la tradition, Marie-Madeleine, après avoir passé de longues années de pénitence dans la grotte de la Sainte Baume ('Baume' est l’équivalent provençal de grotte), aurait été ensevelie dans la crypte de Saint Maximin.

Au XIIème siècle, la Provence passe par mariage aux Comtes de Barcelone qui mettront en place une administration cohérente.

Raimond Bérenger 1er donne en 1135 à la cité des armoiries tirées de son blason : "De gueule à 5 pals d'or" (fond rouge et 5 bandes jaunes) et érige Saint-Maximin en cité royale.

Le 4ème Comte catalan lègue, à sa mort, la Provence à sa fille cadette Béatrix de Provence qui épouse Charles 1er d'Anjou, frère de Louis IX (Saint Louis). C'est leur fils, Charles II d'Anjou, qui découvre en 1279 les reliques de Sainte Marie Madeleine, cachées en 716 dans la crainte des Sarrasins qui dévastaient la région

A la suite de cette découverte, il décide de faire élever des édifices en l'honneur de Sainte Marie-Madeleine et va accorder aux habitants de Saint-Maximin, ainsi qu'aux étrangers venant s'y installer, le privilège de ne pas payer d'impôts afin d'accroître la population de la ville. De ce fait, de nombreuses familles s'installent dans la cité, renforcées à la fin du XIIIème siècle, par les ouvriers venus travailler à la construction de la basilique.

De nombreux bâtiments et vestiges témoignent de cette période du Moyen-Age. Nous vous invitons à découvrir les principaux.

Pour plus d'informations, visitez le site de l'office du tourisme.

Le couvent Royal
Couvent Royal

D'emblée la construction du couvent déroge au droit constitutionnel de l'ordre des prêcheurs. La fondation en a été décidée et même commencée, à l'insu de l'ordre, par Charles II d'Anjou et le pape Boniface VIII.

En 1295, une communauté de religieux s'installe à Saint-Maximin et à la Sainte Baume. Dès lors, les batiments monastiques furent commencés parallèlement à la construction de la Basilique.

C'est dans un cadre prestigieux, empreint de sérénité, que se trouve le cloître dont les travées sont entourées de bâtiments conventuels. La structure du cloître présente le gothique dans sa plus rigoureuse simplicité. Ses proportions s'harmonisent avec les édifices qui les entourent. Au centre, un jardin bordé de haies et de cèdres dans lequel se trouve un puits construit au XIVème siècle, dont la margelle date du XVIIème siècle.

Suite à l'abside de l'église, l'aile Est est construite à la fin du XIIIème siècle et se compose de 3 salles : sacristie, salle du chapitre et chauffoir. Au XVIIème siècle furent creusées les caves auxquelles on accède à partir du chauffoir.

L'aile Nord, construite au XIVème siècle renfermait les réfectoires. En 1316, les 2 ailes principales étant achevées, les dominicains s'installèrent dans leur nouvelle demeure qui prit le nom de couvent Sainte Marie-Madeleine.

C'est au XVIIème siècle qu'elle fut transformée en 3 parties. A l'Ouest la chapelle particulière, à l'est le réfectoire et entre les deux l'atrium.

A la révolution, cette partie fut transformée en salle de réunion et de spectacles qui a vu Lucien Bonaparte faire ses débuts oratoires.

L'aile Ouest, édifiée au XVème siècle, fut démolie en 1796 et reconstruite par le Père Lacordaire vers 1860. De ce fait, son architecture est différente de celle de l'ensemble du monument. C'est également au XVème siècle que sera rajouté à tous les bâtiments un étage supplémentaire et que la communauté de religieux s'agrandira.

Au XVIIème siècle, les cellules des étages seront agrandies et transformées.

En 1957, les dominicains quittèrent le couvent.

L'hôtel de ville
Mairie
C'est l'architecte de la cour de Louis XV, Jean- Baptiste Franque, qui dessine les plans d'une nouvelle hôtellerie en remplacement d'un édifice vétuste. Les travaux de construction débutent en 1750 : le couvent, qui reçoit beaucoup de pélerins, désire y loger les nombreux princes et hôtes de marque qui viennent vénérer les reliques de Sainte Marie-Madeleine.

Vendu comme bien national à la révolution, il fut acheté par la communauté de la ville.

Le bâtiment abrite aujourd'hui la mairie.

La basilique
basilique

C'est le plus grand édifice gothique du Sud-Est de la France. Cette basilique acclimate le gothique en Provence.

Sa construction a été décidée par Charles II d'Anjou, Comte de Provence, Roi de Naples et de Sicile, suite à l'Invention des reliques de Sainte Marie-Madeleine. Elle s'étendit sur environ 3 siècles.

Charles II d'Anjou choisit un architecte français spécialisé dans l'art gothique : Maître Pierre, qui fera les plans et commencera la construction en 1295.

Au début du XVIème siècle, les travaux seront arrêtés. La Basilique reste inachevée, le portail de l'entrée principale est manquant et le clocher n'a jamais été édifié. Différents architectes travaillèrent sur cet édifice sans toutefois en perturber l'unité.

La Basilique se compose d'une abside plus 2 absidioles, d'une grande nef et 16 chapelles. D'une Longueur de 73 mètres pour une largeur de 37 et une hauteur de 26, ses dimensions sont bien supérieures aux habituelles églises dominicaines de la région.

L'Orgue "Isnard"

Chef d’oeuvre du frère dominicain Jean Esprit Isnard, l’orgue de la Basilique Royale de Saint-Maximin la Sainte-Baume, construit de 1772 à 1774, est l’un des très rares grands instruments d’Europe à avoir conservé l’intégralité de ses 2960 tuyaux d’origine.

Unique tant par sa conception que dans sa réalisation, cet instrument, connu des organistes du monde entier, est considéré par tous comme une géniale réussite de la facture d’orgue.

Pierre Bardon, organiste titulaire de la Basilique, nous le présente.

Venir à Saint-Maximin
Situation : 35 km d'Aix en Provence, 50 km de Marseille et 65 km de Toulon
Gares TGV : Aix en Provence et Marseille Saint-Charles ( 3 heures de Paris )
Aéroports : Marseille-Provence ( 75 km ), Nice Côte d'Azur ( 132 km )


Agrandir le plan
Liens associés
Contacts utiles
  • Mairie de St-Maximin : 04 94 72 93 00
  • Office Municipal du Tourisme : 04 94 59 84 59
  • Infos L.E.R : 0 821 202 203


NB : Les liens vers d’autres sites web sont donnés pour vous assister dans votre recherche d’informations. La Mairie de St-Maximin la Ste Baume n'exerce aucun contrôle sur les sites liés et n'assume aucune responsabilité relative aux informations, au matériel ou tout autre contenu de ces sites liés. Nous ne garantissons pas leur fonctionnement, leur disponibilité, leur qualité, leur conformité à la loi, leur fiabilité et sommes exclus de toute responsabilité relative aux éventuels liens vers d'autres sites web que ces sites liés contiennent.